22 Kms de la Talaudière, Bienvenue chez les pro!

 

Les 22 KMS de la TALAUDIERE (42)

Une semaine après les 22 Kms du Brézème, alors que je n’ai pas repris l’entraînement, le samedi après midi est organisée une course internationale sur route. Jusque là quel est le rapport avec moi ? Aucun ! Si ce n’est que cela se déroule à côté de chez Déborah, que cette course est pour sa première moitié en montée et ensuite une longue descente de dix kilomètres.

Une course rapide rien de tel pour retrouver des sensations et de la vitesse, histoire de se rassurer sur ces capacités.

Départ donné, WAOUHH !!!! Je suis décoiffé, c’est quoi ça? Je suis, comme un mouton, le troupeau de gazelles qui part devant moi… Les lions sont-ils lâchés derrières nous ou quoi? Le tour du centre ville est bouclé à la moyenne de 18-19 km/h… dur ! Je suis au milieu de peloton tout droit sorti des plateaux africains. Je me sens un peu seul, j’ai l’impression d’être au départ du championnat du monde de marathon : je constate qu’à mes côté un certain Bernard Lagat, sourire aux lèvres est en plein échauffement. Les cadors ont fait leurs tours d’honneur et ont laissé les anonymes comme moi rester au contact : c’est sympa mais maintenant la vraie course commence pour eux, à leur vitesse de croisière de 20 km/h. Pour moi la course sera de rester au contact des régionaux, soit le top 20. La première partie du col va me sembler facile et c’est dans un excellent rythme que je vais avaler les premiers lacets.

La suite va être plus coton, je ressens le manque d’entraînement. Je baisse de régime, mais je continu à monter à une vitesse de croisière proche des 14-15 km/h. Correct !

Les 11 premiers kilomètres sont faits, ils nous restent la descente, je fais une partie de route avec Serge Sartori accompagné d’un suiveur à vélo (son père ?) peu avare en encouragements.

La pente devient de plus en plus négative et j’en profite pour allonger ma foulée et maintenir l’écart avec Nyabenda Pasteur (ancien vainqueur du marathon de Lyon, rien que ça !) mon principal concurrent.

Le retour en faux plat descendant est long sur cette entrée sur la Talaudière, et c'est sous les yeux de Jean Michel et Déborah que je franchis la ligne d’arrivée en un temps honorable de 01 heure 21 minutes et 55 secondes en 18 ème place scratch à une moyenne de 16 km/h.

Ok je suis à 14 minutes du vainqueur Ondara Macdonard, mais je suis 5ème régional (et peut être français). Dans l’ensemble je me suis fais plaisir même si j’ai pas mal donné, quoi que…

 

 

 

1

Ondara

Macdonard

1h08mn04”

2

Nduwayo

Emmanuel

1h09mn48”

3

Kifletzion

Habtai

1h09mn52”

4

Nsubugua

Joseph

1h10mn24”

5

Lagat

Bernard

1h11mn26”

6

Bouamer

Tarek

1h15mn48”

7

Manirakiza

Egid

1h17mn43”

8

Lascoux

Thierry

1h17mn55”

9

Simonin

Mickael

1h18mn43”

10

Merouane

Brahim

1h18mn59”

11

Noailly

Damien

1h19mn01”

12

Gesabwa

Risper

1h20mn07”

13

Cimo

Jean.François

1h20mn07”

14

Chepchirchir

Sarah

1h20mn09”

15

Maiyo

Joan

1h20mn48”

16

Doutre

Jean.Louis

1h20mn49”

17

Cappy

Fréderic

1h21mn17”

18

Bravais

Bastien

1h21mn55”

19

Nyabenda

Pasteur

1h22mn10”

20

Prost

Philippe

1h22mn48”

21

Angotzi

Emanuele

1h22mn54”

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.