Sur les Traces du Loup(41), manche TTN court

Sur les traces du loups

 

Départ samedi matin de Beaune avec Jack (Peyrard, le «Boss» NB) et ses aux enfants pleins de vie.

Après une longue route nous voilà à l'échauffement à 17 heures.

Le départ est donné à 17 heures 30 sous un soleil de plomb : le thermomètre affiche à ce moment 30°C!!!

 

Départ rapide, malgré l'obstacle surprise de nos gentils organisateurs (meule de foin en guise de barrage à franchir). Ce sont déjà Gilles (Segris) Maxime (Durand) et Sylvain (Mallet) qui prennent les choses en mains. Je les suis à distance accompagné d'un coureur du 17 kms; juste derrière attends sagement Olivier (Freycenon). La première partie du parcours est l'enchainement de sentier forestiers.

A la bifurcation (7ème kilo) le trio est toujours en tête mais rapidement Gilles se détache. C'est le moment que je choisi pour revenir dans un premier temps sur les deux compères puis pour partir à la chasse du leader. Mes différents pointage m'indique 15'' dans le meilleur moment s'en suivent deux erreurs de parcours. Le balisage est parfait mais les jeux de lumières entre les arbres de cette forêt si belle et dense, me causent quelques difficultés pour suivre le bon cheminement.

Le passage à la première heure m'indique 15,3 kilomètres au GPS!

L'erreur fatale se produit vers le 17 ème : le temps de faire un rapide demi tour et déjà Olivier est passé et rapidement Maxime revient sur moi. J'accuse le coup d'abord moralement (énervé contre moi) puis physiquement (je me sens vidé). Je fais illusion un petit moment derrière Maxime puis sombre totalement dans les derniers kilomètres. Les monotraces ludiques, le passage le long de l'étang et les longs sentiers à l'ombre ne suffisent pas pour me remotiver... Je sombre inexorablement.

Les trois derniers kilomètres sont un véritable calvaire. Je franchis la ligne en 4ème position et me pose difficilement sur la première chaise que je trouve. J'avale rapidement, même trop vite, un litre d'eau, prends ma douche et rejoint rapidement la croix rouge (sur le conseil de Jack). Bilan une petite heure avec le médecin, quelques vomissement et une bon mal de tête. Il faudra quelques bonnes pression et une excellente bouteille de rouge (made in Touraine) pour me remettre.

 

Logé par de sympathique bénévoles de la course je terminerai le week end par un petit déjeuner entre amis, fort agréable.

Malgré cette bonne ambiance et cet accueil chaleureux (excellente animation, super barbecue, un joli feux d'artifice digne du 14 juillet et une animation semblable au bal drômois) je suis énormément déçu de ma course. Je perds définitivement toutes chances d'être sur le podium TTN court. Autant sur Faverges la supériorité de mes camarades était limpide, autant là je pense que je pouvais faire un meilleur résultat.

J'ai maintenant la tête dans ma préparation 6000D et motivé à bloc!

 

Résultat

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.