Trail de la Drôme, 18 avril 2010 Buis Les Baronnies

Si on m'avais dis dimanche tu vas t'éclater à Buis les Baronnies...

 

Une course, une entorse et tout un périple.
Dimanche je rejoints Buis les Baronnies, après une nuit à Montélimar chez mon ami Vincent et toute sa petite famille! Je pensais qu'il viendrait courir avec moi, mais il a aussi ses obligations et surtout un calendrier chargé lui aussi (après le Ventoux, l'Ardéchois...)!

Nous voilà, Déborah Dexter et moi (le trio habituel) aux portes de l'inscription à une demi heure du début de course, pas échauffé bien sûr. Le temps de passer un petit bonjour à Béa et Philippe, et voilà ma Déb avec un dossard en main (de dernière minute, évidemment!!!). Un tour de chauffe pour moi et déjà sur la ligne de départ.

 

Un tour dans le village, pour commencer et un quad qui ouvre très lentement la route, si bien que le jeu des virages un peu dévoilé à la dernière minute me permet d'être en tête à la sortie de Buis en arborant fièrement mon tshirt vert Kawa « team endurance shop Valence »!


Dès la première montée, c'est les favoris logiques qui mènent le train. Je vois déjà Julien Rancon en leader qui emmène tout ce petit monde. Je suis à la dixième place. J'observe, j'ai les jambes reposées mais qui ont du mal à tourner à la vitesse que j'aimerai être de croisière... La semaine de volume vélo+footing, pour cumuler les kms et faire du volume, ne m'a pas vraiment permis de faire de la vitesse. Je monte donc façon « tracteur-diesel »! Je perds quelques place dans cette première partie. Mais dès la partie descendante j'allonge et reviens sur Olivier Freycenon (que je repère avec ses couleurs Ben-Run de St Priest en Jarez, bon choix Denis!). Je suis toujours aussi peu à l'aise sur les parties montantes, surtout les passages humides où j'ai l'impression d'être un gros bœuf qui pèse une tonne... pas de rythme, mes appuis sont correctes mais je suis en mode footing récup! Ça m'énerve (rien avoir avec la chanson)!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je regarde mon GPS et le paysage si beau avec la vue sur le Ventoux enneigé que l'on peu facilement observé vu le peu de technicité du tracé!!! Parfois je devrait la fermé, car une fois l'ascension terminé et mon pain noir avalé, je m'envole sur la descente finale... jusqu'à cette pelle monumentale, je me retrouve en position superman, la tête dans les cailloux, les jambes en sangs, les mains épargnés par mon bandage et mes mitaines!

 

Un peu sonné, et inquiet des premières douleurs je repars, le frein à main encore serré.

C'est dommage, la descente me plait bien.

Rapidement, trop rapidement c'est l'arrivée. Je franchi cette ligne, 8ème en 01h37'18'' mais moins d'une minute de la 4ème place! Quelques regrets, mais en même temps quelques satisfactions : aucune blessure, encore des restes de la vitesse acquise en Corse, et l'appréhension de l'entorse qui s'éloigne petit à petit... ici le classement

9ème à Serre Chevalier, 8ème à Buis, si il reste encore 7 étapes de TTN, peut être que je pourrai un jour gagné!

Maintenant la tête dans le guidon direction le championnat de France à Chavagnes!

 

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (2)

Béa
  • 1. Béa | 23/04/2010

Coucou mon grand

Beau récit, comme d'habitude. J'avais pas vu que tu avais mis les booster ! Alors, tes sensations ? (toi qui était contre). Je remarque aussi que tu as trouvé les belles photos du site. Gros bisous. Béa.

moi même
  • 2. moi même | 23/04/2010

Coucou Béa,
comme d'hab, merci pour ton commentaire!
Oui j'avais mis les boosters (d'origine "Jack")... Et franchement je n'ai jamais eu de soucis aux mollets, mais faut bien avouer que il y a une bonne sensation de maintien! A voir sur le long terme...
Et oui je suis un hacker de photo Gros bisous, à bientôt

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×