Trail de Mirmande, 28 mars 2010

 

 

 

 

TRAIL de Mirmande, au pays d'Haroun Tazieff c'est les NB qui crachent leur lave!

 

    Me voilà tout frais ce matin de dimanche, à 05 heure debout, enfin 06 heure puisque l'on vient de se faire voler une heure de sommeil!
Le temps est dégagé, c'est génial vue que j'ai prévu de me rendre sur les lieux de mon périple en deux roues, enfin je vais pouvoir profiter! Et non! Un petit détail : partir deux mois sans débrancher sa batterie et dur dur pour démarrer sa bécane! Le Z tu reste au garage!

    Arrivée sur les lieux du crime : 08 heure, pas de Jack en vue je cherche mon dossard en vain... enfin le boss arrive avec sa petite mallette et mon précieux sésame. Ouf!

    Un petit échauffement, quelques bonjours à droite à gauche, et Jack nous présente «son» Team : Juju, Franck, Fiona, ... une américaine surdouée (présente en France pour l'événement), il m'appelle même moi au milieu des stars!
    Je rejoint maintenant Romain et Grég sur la ligne de départ.
    Avant de partir je fais part de ma stratégie de course à Romain : partir avec les coureurs du 26kms, et tenir avec eux le plus longtemps possible.
    Le départ est peu rapide et très vite les coureurs de l'épreuve courte prennent les choses en mains. Je suis dans ce groupe de 6 coureurs, apparemment le seul de la distance des 44kms. Un premier coup de cul permet de faire le ménage sur la tête de la course et c'est un habitué des podiums du côté de la Loire, Olivier Freycenon qui s'échappe d'abord (team Ben Run). Bientôt, seul Sylvain va essayer de rester au contact en vain. On est à peine au 5ème kilomètre et je suis désormais seul avec Sylvain. Notre épopée va se prolonger jusqu'à la bifurcation des deux parcours (19ème kil). C'est lui qui mènera notre allure durant cette échappé. Je le serai qu'à l'arrivée mais en faite juste derrière (à quelques poignées de seconde Franck observe à distance).

 

    Ce passage nous permettra de nous balader sur le grand huit de la région de Mirmande. Sylvain étant de Livron et le vainqueur de l'édition 2009 il m'informe en temps réel de l'évolution du parcours. On a même droit au moment romantique, le passage au milieu des jonquilles... Trop Mignon! Quoi? Je ne suis pas crédible!? Si si j'insiste, c'est superbe!
    19ème : je suis seul à présent, et je me sens en faite plus à l'aise dans ma course. Si j'ai vraiment apprécié nos relais avec Sylvain, je constate maintenant que je suis plus libre seul : en effet si dans les montées sèches j'étais un peu en sur régime, sur le plat et en descente je me freinais inconsciemment.
    Je remonte ma vitesse, si bien qu'à le deuxième heure de course mon GPS affiche 24 kilomètres! Vu le profil du début de parcours, je suis pleinement satisfait de ce début de course. C'est durant de moment d'euphorie et d'auto satisfaction que je vois dans mes rétroviseurs que Franck est sur mes pas. Le jeu du chat et de la souris va durer jusqu'au 34ème kilomètres.

 

 


    C'est au moment de retrouver le reste du Team NB (justes vainqueurs du 9 km), à l'endroit précis où j'entends les encouragements si féminin de Fiona («encore une heure à en C....») et là où Julien décide de nous accompagner, que la jonction se produit. L'ambiance sur le coup est franchement agréable et détendue si bien que l'on se met à bavarder tous les trois (Franck, Julien et moi) sur quelques dizaines de mètres : quand je dis bavarder, en faite c'est plus pour les deux là, moi j'essaie difficilement d'aligner trois mots... Le mur du 35 kilomètres est pour moi le début de la fin (et même de la faim)! Sur ce sentier à très fort pourcentage et ce malgré les encouragements vains et répétés de Julien je lâche définitivement prise : d'abord physiquement (musculairement) et ensuite mentalement. Faut dire que ces messieurs, tout en me déposant littéralement, continuent leur discussion à la manière de deux randonneurs en promenade. Seuls deux trois lacets de la montée suffisent pour que je ne puisse plus du tout les voir.
    La fin de course va être un véritable calvaire : je termine très difficilement l'ascension que je replonge déjà dans la vallée par un monotrace technique qui m'empêche de dérouler. Je suis sur les freins durant toute la descente.
J'aperçois maintenant le dernier ravito, et c'est reparti pour un long faux plat montant avec de belle portions à gros pourcentages. On monte, on descend, et les kilomètres qui défilent sur mon GPS... Enfin le sommet et la dernière descente : je cherche mon parachute, ou au moins la corde pour le rappel, sérieusement heureusement que je trouve certains arbres sur mon chemin, sinon je me demande comment j'aurais terminer cette portion.
    Il reste un gros kilomètres sur un chemin puis une portion de bitume, Julien me retrouve et fait le dernier kilo à mes côté. Je vois le chapiteau, je suis soulagé et passe la ligne épuisé, lasse et un peu déçu de ne pas avoir trouvé en moi les ressources pour finir correctement.

 

    En tout cas bravo aux champions du jour : Franck pour sa course, Olivier et Sylvain pour le parcours de 26 kilomètres, les filles pour l'ensemble de leur œuvre, Fiona sur le court, Caitlin et Sylvie sur le long et tous les participants (un grand bravo et un gros bisou à la courageuse Béa pour son podium sur le court malgré son «bobo», bravo patron Damien (heureusement que tu n'as pas oublié les vêtements ES;)), félicitation Grég pour ton podium V1 courage Romain, le 65 à Crest passera mieux!). Enfin merci et bravo à Julien pour sa victoire et ses encouragements.
Le reste des compliments et des remerciements je les transmets de manière très sincère aux bénévoles et au chef d'orchestre du jour, Jack pour cette journée si bien dirigée.

 

 

Merci à Béatrice pour ses photos ainsi qu'à "club 26" et son album publié sur le net!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

Sylvain
Bien beau récit que celui-ci !
Il ne t'a finalement, pas manqué beaucoup, et la concurrence était peut-être, tout simplement intouchable ...
moi même
  • 2. moi même | 14/04/2010
Merci Sylvain,
et tu as raison ce jour la concurrence était ... supérieure! La prochaine fois, je serai prêt!
A bientôt
Jack
  • 3. Jack | 22/04/2010
Superbe ballade l'ami !!
Félicitation !!
de la part du team NB
Le métier qui rentre ::))
Amitiés.
Jack
moi même
  • 4. moi même | 23/04/2010
Merci Jack et tout le Team,
à l'année prochaine sur les terres de Mirmande...
Bye

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.