Trail du Teil, le 03 octobre 2010

 

Un Trail en Or'Teil, c'est le pied! Dimanche 03 octobre 2010, 31 kms et 1050m+

 

 

 

Ce dimanche matin c'est de bonne heure et de bonne humeur que je prends la direction du Teil afin de participer à la première du Trail du Teil. Bécane enfourchée je rejoints rapidement (même un peu trop) Vincent et son fils Adrien pour nous équiper chez ses beaux parents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps de boire le café et de bien discuter c'est juste dans les temps que nous rejoignons le départ dans le centre du Teil. Un petit bonjour à Maria, et nous voilà lâché dans un rythme effréné à travers les rues de la ville. C'est mon ami Vincent qui mène cette cadence d'enfer durant les premières centaines de mètres.

 

 

 

Rapidement on prends le lit de la rivière asséchée avant de récupérer les premières pentes. A ce moment là Vincent laisse sa place de leader à un autre coureur que je ne connais pas encore.

Voilà les premiers monotraces arrivent : on est deux en tête, je fais la connaissance de Sébastien Cornette. On prend une belle petite vitesse de croisière : je précise rapidement à Séb que mon objectif étant les Templiers je ne souhaite pas trop « me faire mal »... C'est donc à la manière d'un gros diesel que j'emprunte les pentes ardèchoises. Séb, en préparation du semi-raid à la Réunion, décide de m'attendre afin de parcourir les trente kilomètres en duo.

 

 

S'en suit un enchainement ludique de montée descente, sur piste ou en monotraces à travers la végétation basse et dense de l'Ardèche du sud. Les sentiers en « single », laissent beaucoup de place au jeu même si c'est avec beaucoup de concentration que je dévale les passages techniques où les cailloux côtoient les racines apparentes. Durant plus d'une heure, Séb et moi allons nous régaler sur ce parcours balisé de manière impeccable si bien que nous en profiterons pour échanger de long moments sur nos prochains défis.

Séb est plus en jambes que moi durant cette première partie, les fort pourcentages sont à son avantage. Je suis plus à l'aise dans les parties descendantes et c'est sur les plats que je recolle.

Je ne vois pas trop le temps passé, nous rejoignons maintenant le tracé du petit parcours, je croise Philippe qui m'encourage.

Les deux parcours se divisent à nouveau, Séb semble maintenant s'échapper sur une longue montée. Je serre les dents et reviens doucement sur lui. Il semble peiné, je lui demande s'il va bien et je comprends que « cheville de cristal » semble avoir des soucis. Je reste un petit moment avec lui avant de repartir à mon rythme.

On emprunte maintenant un chemin privé avec vue sur une colline en terrasse, les jambes répondent je grimpe de mieux en mieux. Je regarde mon Garmin, je sais qu'il me reste à présent que de la descente. Je m'éclate dans les sous bois avant de rejoindre la partie finale, un peu trop bitumée à mon goût, et termine en déroulant.

 

 

Je vois au loin l'arche d'arrivée : j'en termine en 02 heures 22' sous les applaudissement, certes un peu anonyme au milieu des finishers du petit parcours, mais attendu par les organisateurs.

J'échange quelques mots avec les bénévoles du club très accueillants puis avec le journaliste présent pour l'occasion. Enfin arrive Séb un peu moins de dix minutes plus tard suivi de près par une championne en la personne d'Aline Camboulives, Vincent lui en finira en un peu moins de trois heures, à peine fatigué!

 

 

 

 

 

 

Un retour rapide chez les beaux parents de Vincent ravi de nos résultat, un bonjour à Stéf et Evan et une bonne douche et nous voilà accoudés au bar pour déguster la meilleure des boissons de récupération à base de houblon...

 

 

 

Le temps d'échanger avec mes copines de courses, de féliciter (comme d'habitude) Béa pour sa victoire sur le petit parcours, Maria pour sa deuxième place et de prendre quelques photos, me voilà sur le podium.

 

 

 

La suite de la journée se termine en apothéose par la dégustation du bon couscous de la maman de Stéf et un bon match de hand à la télé commenté par une famille de passionnés!

Pour une première, l'organisation du Teil court peut être ravi de sa performance. Aucun points négatifs, un excellent balisage, un parcours sportif et de beaux paysages. Le ticket de l'apéro offert à chaque participants permet de rassembler les coureurs autour d'un verre et d'échanger au chaud, cette initiative est excellente. A refaire!

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×