Capi Raid...le Trail!

Le trail de la CAPI

Le trail de la Capi, La Verpillière !

 Affiche 2

Une course en soirée, un samedi, ça change !

Stéphanie m'accompagne. De nombreux camarades de boulot sont là aussi. Mathieu, le frère de Mika est venu d'Annecy pour participer au Raid le dimanche, il sera également sur la ligne de départ. Enfin Stéphane est à l'échauffement lui aussi. D'autres coureurs des clubs des alentours, des aventuriers d'autres régions et d'autres têtes inconnues, on sera nombreux au départ et le niveau risque d'être relativement élevé. Au programme 12kms avec près de 300 mètres de dénivelé positif.

Carte capi raid

 

L'échauffement se déroule plutôt bien, même s'il fait lourd. J'en profite pour découvrir les deux premiers kilomètres de la course, il faut dire que je connais les ¾ du parcours sur les hauteurs.

Le départ est imminent. Notre ouvreur à VTT, tri-athlète de qualité, sera là pour qu'on ne se perde pas.

C'est parti, je me place devant, juste derrière le VTT. Depart1

Les hectomètres du départ, sur bitume, sont rapides, mais j'ai déjà en tête le premier monotrace. En effet ce dernier est très étroit et bordé de ronces et autres orties. Celui qui sera en tête sera difficile à doubler. Je décide d'imprimer le rythme.

Confortablement installé aux premières loges, j'emmène le peloton en file indienne dans la première ascension sur les hauteurs de St Quentin Fallavier. J'entends les souffles des coureurs immédiatement derrière, il n'y a pas d'écart.

On retrouve maintenant une portion d'environ deux cents mètres, à nouveau sur l’asphalte, plus large. La bouche sèche, j'ai du mal à trouver un second souffle. Je m'attends à être dépassé, il n'en est rien. On se retrouve en sous-bois, le chemin est à nouveau étroit et ludique. Les « pif-paf » nous empêchent de dérouler mais la vitesse sur ce partiel est relativement rapide.

Etang

Le retour sur un chemin plus large est synonyme de descente, la première ascension est terminée. A la faveur d'un virage serré, je fais le point, j'ai une dizaine de mètres d'avance sur Stéphane, Mathieu est juste derrière lui.

On attaque la partie la plus monotone. Le long d'un ruisseau, le chemin est relativement plat et la vue est lointaine. La sensation de vitesse est amoindrie. Je ne me retourne pas et serre les dents. Je sens que derrière ça revient.

On enchaîne avec le tour de l'étang. Je retrouve Vincent, un pote de boulot en plein footing. Il m'accompagne quelques centaines de mètres. Je relance et creuse un peu l'écart.

Un dernier single très étroit annonce l'ascension finale.

Chateau

A travers champs, la montée commence. Je tente de relancer, les sensations ne sont pas excellentes. Je n'ai aucune idée de mon écart, mais je n'entends rien. Je suis donc assez serein lors du premier mur. J'aperçois Mika, le super organisateur et cameraman, qui nous encourage au sommet de ce coup de cul : « le trio magique » ! Ok, ben il faut croire que je n'ai pas creusé un si gros écart !

Je relance de plus belle, je connais la dernière difficulté : une centaine de mètres à plus de 20% !

En mode guerrier, je grimpe et pense à la descente suivante. Un rapide coup d’œil au sommet me permet d'apercevoir mes deux compères au coude à coude à moins de quinze mètres.

J'allume dans la descente en sous-bois que je connais par cœur. Le passage dans le château me ralentit à peine. Je continue et sors du sous-bois encore encouragé par Mika. Je descends à grandes enjambées et repars sur un dernier faux plat montant. Je suis sûr de moi, je vais pouvoir gérer...Perdu ! Mathieu est là à dix mètres !!!

Je me remotive. Je serre les dents, et repars de plus belle. Mika est à nouveau au bord du chemin. Il descend à mes côtés. Il m'annonce maintenant le dernier kilomètre.

Je reconnais le monotrace du début, je lâche tout. Il me reste la traversée du quartier et celle du terrain de rugby et c'est fini.

Arrivee 1

Un dernier coup d’œil, c'est bon j'ai un peu d'avance. Je termine en 45'32'' me suivent juste derrière Mathieu puis Stéphane.

Podium 8

Une soirée bien sympa et une organisation parfaite, si on ajoute à ça un parcours de trail très agréable et bien sportif, cette course risque de devenir incontournable dans le Nord Isère!

Classement capi raid

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !