Franchevill'trail, une chaude édition!

Le Franchevill'trail, une chaude édition.

 

 

Même si l'envie de courir du côté de l’Ardèche (la chaussée des géants) ce samedi 07 juin est la plus forte, c'est la raison qui l'emporte ! On prend la direction du Rhône, plus précisément Francheville, pour le « franchevill'trail » et son parcours de 23 kms et +350m.

Affiche francheville trail

Si le profil me laisse imaginer une course relativement facile, un paramètre va rendre la soirée beaucoup plus dure que prévu. En effet, la température estivale de ce jour, associée au vent, va durcir le trail de manière assez impressionnante.

 

Je commence un échauffement très tranquille vers 17 heures après avoir pris mon dossard. Stéphanie s'occupe de mes affaires pendant que je tente de réveiller mes jambes. Ce n'est franchement pas gagné : une pré-course très difficile, comme j'ai peu connu cette année.

L'heure de départ approche. 18 heures, nous voilà partis pour environ une heure et demie pour les plus rapides d'entre nous.

A la faveur des premiers hectomètres de bitume face au vent, je me place en tête du peloton et garde en point de mire nos 3 ouvreurs à VTT. Le premier chemin annonce une course roulante et rapide. J'entends les souffles des coureurs juste derrière moi, mais personne ne passe. Je retrouve rapidement la ville et ses trottoirs, et suis à présent l'unique ouvreur en maillot jaune fluo.

Cela fait moins de dix minutes que l'on est parti que, déjà, j'ai la bouche sèche. Une terrible sensation d'avoir avalé de la terre. Ce soleil et ce vent chaud m'assèchent littéralement.

Je suppose que je creuse doucement un petit écart mais je décide de ne pas me retourner avant la mi-course et, de toute manière, je suis concentré pour suivre mon vélo-ouvreur.

Les pancartes jaunes sont parfois difficiles à suivre. On quitte maintenant la ville pour rejoindre un long passage en sous-bois. Enfin je respire correctement. Les sensations sont meilleures, je me sens de mieux en mieux.Riviere

On enchaîne deux passages à guet, puis on remonte. C'est là que mon camarade à vélo est soudainement pris d'un doute. Apparemment la flèche a été retournée. Nous quittons le parcours officiel. Le Vététiste m'explique comment retrouver le parcours. Je grimpe droit dans le pentu, sûr de rien. Je me retourne, je constate que derrière ça suit. Je ne me désunis pas, même si je suis un peu agacé.

Gue

Heureusement, rapidement, on retrouve le tracé. Avec ce moment de flou, j'ai perdu une partie de mon avance.

On arrive au lieu du passage de relais. On fait un tour dans le fort de Brussin. C'est très sympathique et ce passage, dans les tunnels très frais, me fait un bien fou.

1024px fort du bruissin60

 

Bon c'est parti pour le deuxième relais. Ok, je suis tout seul, mais je pars sur la deuxième partie, donc la moitié est faite !

Un tout petit passage en sous-bois, et première erreur. Et oui, sans le VTT, absent depuis le problème de parcours, la tâche est ardue. Mais là, très honnêtement, la faute ne m’incombe pas. La balise est sur la gauche à la sortie d'un carrefour alors que le tracé est à droite : je me retrouve sur une route sans balise. Demi-tour, on est deux à s'être fait piéger.

Fort

Le troisième est maintenant devant, je relance immédiatement et, à la faveur d'une longue descente, je reprends les commandes.

Nouveau passage en sous-bois, je paye mon accélération et mon nouvel énervement. Mes jambes sont lourdes, les sensations sont moins bonnes. L'écart est devenu infime, une petite dizaine de mètres. Je ne montre pas mes signes de fatigue. Une longue ascension arrive, je grimpe sans me retourner mais j'ai l'impression de ne pas avancer.

1024px fort du bruissin22

On court maintenant sur de larges routes en campagne. Mon poursuivant, et vainqueur des quatre dernières éditions, me suit de près !

Nouveau passage dans les bois, je tiens le coup. Le panneau indiquant le 20ème kilomètre me libère. Je lâche tout. La descente suivante me permet de creuser l'écart, et la montée qui suit me met à l'abri. Un dernier tour de stade et j'en termine vainqueur en 1h25'10''.

Je suis sec. Une étrange sensation, difficile à expliquer, est présente. J'ai l'impression de ne pas avoir tout donné et, pourtant, je suis épuisé. J'espère que c'est la chaleur … et non pas une baisse de forme !

 

En tout cas, si le balisage est le point noir de la course, il faut préciser que le parcours est bien sympa et assez ludique. Je rends également hommage à l'organisation qui a fait des efforts pour que ce soit une bonne soirée sportive. Le repas offert au coureur est également une super initiative.

Bravo à tous !

 

Article francheville

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

mqueval

Bonjour,

Les inscriptions pour le Francheville Trail edition 2015 sont ouvertes.
Le detail et l'inscription en ligne sur http://www.franchevilletrail.fr

Sportivement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×