Frappadingue Courchevel, fun & prépa

Frappadingue Courchevel

Du Fun et du déniv!

Frappadingue Courchevel

 

Frap5

 

 

Le monde est petit et réserve parfois de drôles de surprises. Nous sommes à l'apéro au magasin de Philippe, l'excellent « Rando Running » de Bourgoin-Jallieu. Quand je dis apéro, je précise que l'on partage un grand verre de sirop... Clément arrive, les présentations sont faites. À deux semaines des Europe de Spartan Race, le sujet des courses à obstacles est rapidement abordé. Clément me lance un « et tu connais la frappadingue ? »... et me voilà embarqué sur le sujet ; rapidement je suis engagé sur l'épreuve qui a lieu deux jours plus tard.

 

Frap1

Courchevel, station mythique de Savoie, est le lieu de la manche la plus dure des frappadingues de l'hexagone.

Après un réveil très tôt et deux heures de route, je me stationne sur un grand parking où les voitures côtoient les camping-car et les tentes. Les « frappadinguos » se réveillent petit à petit, aux pieds de leurs habitations de fortune ; gisent de nombreux cadavres... des bouteilles de bières vides forment un sol verdoyant, qui en ce lieu paraît irréel. L'ambiance s'échauffe doucement, je vais récupérer mon dossard auprès d'une organisation bien rodée et pars pour un petit échauffement.

Après un petit quart d'heure d'éveil musculaire, je rejoins la voiture pour revêtir l'habit de lumière ou, pour le coup, la tenue de l'ombre : un haut de zombie et quelques gouttes de sang sur le visage, je suis prêt et dans le thème de la frappadingue !

On se rassemble tous pour un grand show : les tenues et les déguisements sont soigneusement portés, je comprends mieux le partenariat avec le site « deguisetoi.fr ».

Frap4

La première vague se place enfin. L'équipe de France de ski alpinisme a revêtu un déguisement... de membre de l'équipe de France de ski alpi, c'est le concept de l'originalité...

À leurs côtés, nombreux sont les coureurs qui sont très concentrés, comme d'habitude ça joue des coudes sur la ligne de départ. Je suis assez étonné de cette ambiance très sérieuse et, pour autant, je ne critique surtout pas cet esprit de compétiteur. Je pensais franchement me retrouver au milieu d'une bande de fêtards et là, c'est une véritable ligne de départ de course, mais cette ambiance de « fight » n'est pas pour me déplaire, bien au contraire.

Un départ de folie suit : direct dans le pentu, suivi d'une descente puis un passage par une petite porte et on s'élance à l'assaut du saut à ski de Courchevel... le ton est donné !

Ça part à bloc comme d'habitude et je me trouve piégé dans le pseudo escalier durant l'ascension. Les Skieurs Alpi sont déjà loin au sommet de cette première ascension.

Frap3

On commence les petits obstacles sympathiques par un saut dans une retenue d'eau bien froide. Ensuite le chemin est long et de nombreux murs de bois sont érigés ici et là. Personne ne contrôle le passage, sur la frappadingue, les obstacles ne sont pas obligatoires. Bien entendu, je suis ici pour une préparation obstacles et dénivelé alors je m'applique à chaque passage.

On saute maintenant dans la boue puis on enchaîne avec des monotraces de toute beauté. Je retrouve ici l'ambiance trail. Je pense également à la bande de fêtards croisée au départ qui vont sûrement maudire ce tracé exigeant... Je relance dans les parties ascensionnelles et je suis en cinquième position. Je ne me balade pas et je ne vois personne devant, ça doit envoyer aux avants-postes. Concentré pour ne pas faire d'erreur et surtout éviter la blessure stupide, je contrôle tranquillement ma course. Un bénévole de la croix rouge veut m’arrêter afin de me soigner, la preuve que mon déguisement est réussi !

Frap2

Un toboggan plus tard, on atteint les nouveaux obstacles : un monkey barre réalisé avec des échelles suspendues, l'exercice n'est pas aisé. J'essaie d'avancer sur la distance la plus longue, je termine presque entièrement l'exercice mais je me fais doubler. L'échec à l'obstacle permet de gagner du temps, mais l'important n'est pas là.

On rejoint un petit hameau, lieu d'un enchaînement ludique d'obstacles : mur avec rampe de lancement, puis passage sur des gros boudins gonflés et franchissement d'une piscine à l'aide d'une tyrolienne.

J'ai oublié quelques passages de ramper, ainsi que des traversées de filins électrifiés.

 

Une petite descente nous permet de rejoindre le petit lac proche de l'arrivée. Un dernier bain dans l'eau à moins de 10 degrés puis une traversée sur une poutre et une échelle de corde, et enfin je franchis la ligne d'arrivée.

Je termine à une sixième place anecdotique, en 01h15 environ, assez peu satisfait de la forme du moment. Pour une fois je ne suis pas sur un pique de forme avant une grosse échéance. C'est bon signe pour les Europe de Spartan Race, à suivre...

 

Bilan de cette frappadingue :

 

  • Organisation très efficace, un tracé de toute beauté, toute la potentialité du lieu est mise à profit, les obstacles sont de qualité et présents sur l'ensemble du parcours.

  • L'ambiance déguisée avec un camping de veille de course permet d'avoir un tas de participants très enthousiastes et la bonne humeur plane sur l’événement.

  • Un bémol : le parcours très dur pour les non-initiés ne dévoile son côté ludique qu'après une longue partie de course à pied (de nombreux participants ont trouvé le temps long sur le départ).

 

En tout cas pour moi ce sera à refaire !

 

Merci à Clément & Deguise-toi.fr

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.